Pourquoi vous ne devriez pas tout miser sur les réseaux sociaux ?

 

Instagram, Facebook, LinkedIn… Toutes ces plateformes sont formidables pour développer votre notoriété. Mais tout miser sur les réseaux sociaux serait une erreur. Entre les caprices de l’algorithme, les pannes de serveurs, les suppressions ou les piratages de comptes, vous pourriez perdre toute visibilité du jour au lendemain. Pour éviter le scénario catastrophe, je vous invite à mettre en place une stratégie d’acquisition de prospects sécurisante et efficace grâce à l’emailing.

 

 

Les risques de tout miser sur les réseaux sociaux

Pour beaucoup, avoir un grand nombre d’abonnés sur Facebook ou de followers sur Instagram ou LinkedIn est un vrai signe de réussite. Imaginez si toutes ces personnes qui vous suivent sur les réseaux sociaux passaient à l’achat… Cela vous laisse rêveuse n’est-ce pas ?

Je ne le nie pas. Communiquer sur les médias sociaux est important pour gagner en visibilité et construire une communauté d’abonnés qualifiés. Pour autant, concentrer tous vos efforts sur ces plateformes est risqué… Autant que de mettre tous vos œufs dans le même panier !

 

Perdre le lien avec ses abonnés

Vos comptes sur les réseaux sociaux ne vous appartiennent pas. Vous n’êtes que locataires de ces plateformes. Or, du jour au lendemain, vous pouvez vous faire exproprier ! Que ce soit par le piratage de votre page ou la coupure de votre accès par la plateforme elle-même. Vous perdez alors tout ce que vous avez mis tant de temps à construire et votre seul lien avec vos abonnés.

D’ailleurs, eux-mêmes ne sont pas à l’abri de se faire supprimer leur compte, et de ne plus pouvoir accéder à vos contenus.

Sans en arriver à ces extrémités, vous pouvez également perdre des followers s’ils décident de quitter la plateforme de leur plein gré, par lassitude ou pour rejoindre un autre réseau social sur lequel vous ne communiquez pas.

Et que dire des jours de bug où les plateformes deviennent inaccessibles ? Imaginez si ça arrive en plein lancement d’une de vos offres !

 

Perdre en portée

À la longue, tout miser sur les réseaux sociaux risque aussi de vous invisibiliser ! Pour des raisons parfois très obscures, plus le temps passe, plus votre visibilité baisse sur un réseau social.

Quand une plateforme est jeune, vos publications touchent énormément de monde. Mais plus elle devient populaire, plus la portée de vos messages diminue. Non seulement parce qu’ils doivent faire face à une concurrence plus large, mais aussi parce que les réseaux privilégient alors les contenus sponsorisés.

Ainsi, selon Social Insider, en 2022, le taux de portée moyen d’Instagram et de Facebook a considérablement diminué. Il n’était plus que de 9,34 % sur Instagram et de seulement 4,32 % sur Facebook ! En d’autres termes, malgré tous vos efforts, vous ne parvenez à atteindre qu’une infime partie de vos followers.

 

Se rapprocher de sa communauté grâce à l’emailing

Pour éviter cela, je vous invite à mettre en place une stratégie d’acquisition de prospects sécurisante et efficace, qui permettra à vos contenus de gagner en visibilité, tout en restant propriétaire des données que vous collectez.

Cette stratégie, c’est l’emailing ou email marketing. Elle consiste à récupérer les emails de vos prospects en échange d’un cadeau (les fameux freebies). Une fois constitué, ce listing vous appartient (dans le respect du Règlement général sur la protection des données – RGPD – bien entendu !). Quoi qu’il arrive, vous avez donc toujours un moyen de garder le contact avec votre audience en lui envoyant votre newsletter.

 

Les avantages de ne pas tout miser sur les réseaux sociaux

Sur Facebook, Instagram ou LinkedIn, vous attirez un grand nombre de « touristes » qui grappillent les informations que vous publiez, sans aller plus loin. A contrario, la démarche de s’abonner à votre newsletter prouve l’intérêt de votre audience pour vos services. Vos abonnés sont donc encore plus qualifiés.

Par ailleurs, via l’emailing, vos messages obtiennent une plus grande visibilité. Contrairement à vos posts sur les réseaux sociaux qui ne sont montrés qu’à une (infime) partie de vos followers, au gré des caprices de l’algorithme, tous vos emails arrivent directement dans la boite de vos abonnés. Même si tous ne les ouvrent pas forcément, vous avez une bien meilleure portée que sur les médias sociaux.

 

3 étapes pour intégrer l’emailing dans sa stratégie marketing

1. Créer un freebie

On n’attrape pas des mouches avec du vinaigre ! Pas plus que des prospects 😉. Pour les inciter à vous confier leur adresse mail, vous devez leur proposer quelque chose en échange. Que vous l’appeliez cadeau gratuit (j’espère que vous appréciez le pléonasme autant que moi !), freebie ou leadmagnet, il s’agit d’une ressource que vous offrez aux personnes qui acceptent de vous laisser leur email.

Afin d’attirer des abonnés qualifiés, votre freebie doit être pertinent pour votre clientèle cible et mettre en avant votre savoir-faire. En respectant ces deux conditions, vous créerez le cadeau idéal pour construire votre liste email.

Si vous avez déjà un leadmagnet en place, vous pouvez en préparer un nouveau tous les six mois pour réactiver les inscriptions auprès d’autres prospects. Avoir plusieurs freebie est également pertinent si vous avez des cibles différentes.

 

 2. Mettre en place un autorépondeur

Envoyer une newsletter depuis votre boite mail n’est pas une bonne idée. D’une part parce que vous devez obtenir le consentement des personnes avant de leur adresser le moindre message (c’est l’une des obligations du RGPD). D’autre part parce que votre boite mail n’est pas faite pour envoyer un grand nombre de messages simultanément. Vous allez être rapidement limitée… et vos messages ont un risque accru de finir dans les spams de vos destinataires.

Construire une stratégie d’emailing efficace implique de passer par un autorépondeur. Ce terme un peu barbare désigne tout simplement une application en ligne dédiée à l’email marketing. Il en existe des dizaines : Mailerlite (celle que j’utilise pour ma propre newsletter), Active Campaign, Brevo…

Gratuites (jusqu’à un certain nombre d’abonnés) ou payantes, elles offrent un panel de fonctionnalités qui vous permettent de :

  • créer des formulaires de capture d’emails à intégrer à votre site internet ;
  • créer des landing pages pour faire la promotion de votre freebie ;
  • conserver les données de vos abonnés en conformité avec la loi ;
  • envoyer des newsletters et des campagnes d’emails…

Grâce à de nombreux tutoriels, leur utilisation est généralement très intuitive.

 

3. Mettre en place une stratégie de newsletter

Maintenant que vous avez une liste email et un outil performant pour l’exploiter, il ne vous reste plus qu’à écrire de manière régulière à vos abonnés. Il n’y a pas de rythme idéal. Certaines personnes écrivent à leur audience tous les jours, d’autres toutes les semaines (j’envoie la mienne tous les lundis) ou tous les quinze jours…

À vous de voir en fonction de votre planning ce qui est soutenable pour vous. Je ne vous recommande cependant pas de n’envoyer qu’une newsletter par mois. Loin des yeux, loin du cœur… Vos abonnés risquent de vous oublier.

Rassurez-vous, toutefois. Vous n’avez pas besoin de faire très long ni très compliqué à chaque fois. En matière de newsletter, comme pour le reste de votre création de contenu, le recyclage est une technique qui a fait ses preuves !

Pour autant, assurez-vous d’envoyer des messages utiles et pertinents à vos abonnés (pas uniquement des emails promotionnels lorsque vous sortez une nouvelle offre…). Il s’agit de respecter la confiance qu’ils vous ont faite en vous donnant leur adresse.

 

Pourquoi vous ne devriez pas tout miser sur les réseaux sociaux : en résumé

Vous le savez, je suis une adepte des réseaux sociaux et je milite pour que les cheffes d’entreprise les utilisent pour augmenter leur visibilité. Mais ne les considérez pas comme une fin en soi. Ils ne sont qu’un jalon de votre stratégie.

Ils constituent l’entrée du tunnel qui va vous permettre d’entrer en contact avec votre clientèle idéale. Une sorte de mise en bouche pour inciter votre audience à s’inscrire à votre newsletter.

L’un ne va pas sans l’autre. Dans un premier temps, les réseaux sociaux vous permettent de toucher des personnes qui ne vous connaissent pas encore et de construire la confiance dont elles ont besoin pour aller plus loin avec vous. Dans un second temps, avec l’emailing, vous renforcez le lien avec votre communauté, grâce à un rapport beaucoup plus personnalisé, et sans dépendre du bon vouloir d’une plateforme extérieure.

Si vous voulez de l’aide pour articuler votre stratégie entre présence sur les réseaux sociaux et développement de votre liste email, découvrez l’offre Impulsion. Grâce à cet accompagnement, je serai à vos côtés pour vous aider à construire une relation solide avec vos prospects afin d’en faire vos clients les plus fidèles.

 

 

LEVEL UP

La newsletter des Dirigeantes ambitieuses qui veulent développer leur entreprise et leur mindset.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.